Flèche : retour à la page d'accueil Flèche : vers le niveau supérieur Pfeil: Sprung zur vorherigen Seite der gleichen Ebene Pfeil: Sprung zur nächsten Seite der gleichen Ebene

Bouton : action spéciale oui / non

Protection des données personnelles

Inscriptions de Graz

Funiculaire de la colline du château

Qui sommes-nous ? Contacts Collaboration Plan du site
Inscriptions de Graz < Inscriptions d'Autriche < Inscriptions < Centres d'intérêt < Bienvenue

A l'entrée du funiculaire qui mène au sommet de la colline du château de Graz se trouve l'inscription dont il est question ici. Etant ancienne, l'inscription entre en violent contraste avec le hall moderne vitré du funiculaire.

Photo Graz : entrée du funiculare

Entrée

Photo Graz : inscription du funiculaire

Inscription

Arrivée
Bibliographie
Discussion
Inscription
Internet

Au besoin cliquez sur les photos pour les voir plus grandes.

Photos : Hans-Rudolf Hower 2013 (sauf indication contraire)

Photo Graz : rencontre de deux cabines

Rencontre de deux cabines (photo : Szalay Gábor István, Hongrie, Budapest-04)

Fleche : retour au debut de page

Inscription

Texte original (en allemand)

Unter der glorreichen Regierung

Sr. Majestät des Kaisers Franz Josef I.

als da waren: k.k. Handelsminister Iro Exc. Marquis Olivier Bacqehem und darnach Graf Gundaker Wurmbrand – und als dieser Landeshauptstadt vorstanden: als Bürgermeister Dr Ferdinand Portugall, als Bürgermeister-Stellvertreter Dr Franz Bayer und Alexander Koller, nebst einem weise fürsorglichen Gemeinderathe – ward am 19. März 1893 die Concession erteilt dem Begründer und Erbauer Ingenieur Ludwig Philipp Schmidt – im Vereine mit Carl Fritscher und Georg Ottermann, und so entstand – gefördert durch Johann Peter Edlen von Reininghaus, Johannes Kleinoscheg und Dr Leopold Link – dieser Bahn-Bau zur Ehre und – so Gott will – zum Wohle dieser Stadt und ihrer Bürger.

Möge er voll dem Zwecke entsprechen und mit dazu beitragen Graz, diese Perle der Steiermark, den Grazern und Allen, die zu uns kommen, liebwert und unvergesslich zu machen.

-----

Begonnen ward der Bau im August 1893, seine Vollendung erfolgte im Oktober 1894.

-----

Auf dass dieses Werk die Meister lobe, sei zum immerwährenden Gedächtnis hier verzeichnet, dass beim Baue mitgewirkt haben, Bauleiter: Ingenieur J. Korbuly, Architect: M. Seidl, dass bei den Bahn- und Bau-Herstellungen mitbetheiligt waren: Maschinenfabrik Esslingen, Oestrr. Alpine-Montangesellschaft, Stadtbaumeister F. Schönauer und C. Kratochwil, Waggonfabrik Johann Weitzer, Electr. Werke Siemens & Halske, Steinmetzmeister Johann Franz, Zimmermeister Josef Huber und Cementfabrik J. Priebsch.

Traduction

Sous le glorieux gouvernement de

Sa Majesté l'Empereur François-Joseph Ier

à savoir : le ministre du commerce impérial et royal, Son Excellence le Marquis Olivier Bacqehem et puis Graf Gundaker Wurmbrand – et quand cette capitale de land était présidée par le Dr Ferdinand Portugall comme maire, le Dr Franz Bayer et Alexander Koller comme adjoints au maire, ainsi que par un conseil municipal plein de sagesse et de sollicitude – le 19 mars 1893, la concession fut octroyée au fondateur et constructeur, l'ingénieur Ludwig Philipp Schmidt – en collaboration avec Carl Fritscher et Georg Ottermann, et ainsi cette construction de train fut réalisée – avec l'appui de Johann Peter Edler von Reininghaus, Johannes Kleinoscheg et le Dr Leopold Link – pour l'honneur et – si Dieu le veut – pour le bien de cette ville et de ses citoyens.

Qu'elle atteigne pleinement ses objectifs et qu'elle contribue à rendre Graz, ce bijou de la Styrie, digne d'amour et inoubliable pour les habitants de Graz et tous ceux qui viennent nous voir.

-----

La construction fut commencée en août 1893 et son achèvement eut lieu en octobre 1894.

-----

Pour que cette œuvre honore les maîtres et que la mémoire en soit éternelle, nous tenons à énumérer ici qu'ont collaboré à la construction : l'ingénieur J. Korbuly (chef de chantier), M. Seidl (architecte), qu'ont participé aux fabrications nécessaires au funiculicaire et au chantier : Maschinenfabrik Esslingen, Österreichische Alpine-Montangesellschaft, les maîtres d'œuvre municipaux F. Schönauer et C. Kratochwil, Waggonfabrik Johann Weitzer, Electrische Werke Siemens & Halske, le maître-tailleur de pierres Johann Franz, le maître-charpentier Josef Huber et Cementfabrik J. Priebsch.

Fleche : retour au debut de page

Commentaire

Si la traduction française que j'ai faite de cette inscription vous paraît bancale ou alambiquée, elle rend fidèlement le style du texte allemand qui se soucie nettement plus de l'amour-propre des personnes mentionnées que de la lisibilité du texte. Pour faciliter la compréhension j'ai réduit à un minimum les variations entre lettres normales et lettres grasses ainsi que les passages d'une taille de lettres à une autre et retour.

Comme bien des personnes mentionnées dans l'inscription n'ont pas d'intérêt pour nous qui ne sommes pas concernés par les détails de l'histoire locale de Graz, je me limiterai à vous donner des explications sur les éléments les plus connus en Autriche et en Allemagne.

  • François-Joseph Ier (1830 – 1916) est le dernier empereur de l'empire austro-hongrois. Malgré tous ses efforts, ses réformes et ses guerres, il voit son pouvoir s'effriter tout au long de son règne, sous l'effet de multiples pressions : celle des nouvelles tendances politiques ; celle de la prolétarisation de la population urbaine ; celle de l'antagonisme entre la Prusse et l'Autriche ; celle de la montée des nationalismes à l'intérieur de l'empire pluriethnique ; et finalement, celle de la Première guerre mondiale. L'empire s'écroulera d'ailleurs et sera démantelé seulement deux ans après la mort de l'empereur. Sur le plan familial, l'empereur a d'abord la chance de se marier à Elisabeth (Sissi), le grand amour de sa vie, mais peu à peu, son épouse s'éloigne de lui pour mener une vie indépendente ; son fils Rodolphe est retrouvé mort (assassiné ? suicidé ?) avec sa maîtresse, dans son pavillon de chasse, à Mayerling ; l'archiduc François-Ferdinand, alors héritier du trône, est assassiné, ce qui est d'ailleurs l'étincelle qui a fait éclater la Première guerre mondiale.
  • Ferdinand Portugall (1837 – 1901), maire de Graz, est connu pour avoir fait construire l'université, les deux lycées d'Etat et le funiculaire de Graz.
  • Ludwig Philipp Schmidt, avant de s'engager dans la construction du funiculaire de Graz, a été PDG du tram à traction animale de la ville de Trieste (qui n'existe plus maintenant et ne doit pas être confondu avec le tram Trieste – Opicina, qui est toujours en service).
  • Johann Peter Edlen von Reininghaus (1818 – 1901), originaire de Westphalie (Allemagne), fils de paysan, étudiant en chimie, brasseur de bière important, d'abord en Allemagne, ensuite en Autriche, a obtenu plusieurs brevets de brasserie et a fait des investissements importants dans l'industrie du pays, à savoir : la compagnie de tram de Graz (Grazer Tramwaygesellschaft), le funiculaire du Schlossberg de Graz (Grazer Schloßbergbahn), la centrale électrique de Lebring (Lebringer Elektrizitätswerk), la première centrale hydroélectrique de la Styrie ainsi que la première usine de production d'alcool à brûler et de levure pressée (Spiritus- und Presshefefabrik).
  • Les frères Johann et Ludwig Kleinoscheg ont fondé, en 1849, la plus grande entreprise de production de vin et de mousseux de la Styrie.
  • Johann Korbuly (1860 – 1919) était ingénieur et chef de chantier du funiculaire du Schlossberg. Plus tard, vers 1901, il a inventé et fait breveter le jeu de construction Matador, qui lui a permis d'abandonner ses travaux d'ingénieur. Après bien des péripéties, dont deux incendies dévastateurs (l'un dû à la guerre, l'autre, à l'action d'un criminel), l'entreprise se maintient encore aujourd'hui sur le marché des jeux d'enfants.
  • La Maschinenfabrik Esslingen (usine de fabrication de machines d'Esslingen) était une entreprise importante de construction dans le domaine ferroviaire. Elle produisait aussi bien le matériel roulant que les éléments d'infrastructure (ponts, constructions métalliques de toutes sortes, pompes, chaudières, plaques tournantes, etc.). En 1965, les parties productrices de l'entreprise ont été presque entièrement rachetées par Daimler-Benz AG et Still GmbH. L'entreprise a finalement été dissoute en 2003.
  • La Österreichische Alpine-Montangesellschaft (Société minière alpine autrichienne) a fusionné avec VÖEST (Vereinigte Österreichische Eisen- und Stahlwerke AG), en 1973, et est toujours active sous ce nouveau nom.
  • La Waggonfabrik Johann Weitzer s'appelait Grazer Waggon- & Maschinen-Fabriks-Aktiengesellschaft vorm. Joh. Weitzer à partir de 1872. Après plusieurs fusions, l'entreprise a été rachetée par Siemens Transportation Systems, la branche ferroviaire de Siemens.
  • Siemens & Halske était le premier nom de l'entreprise fondée en 1847, qui devait devenir plus tard l'actuel groupe de Siemens AG. Selon Wikipedia, son nom initial était Telegraphen Bau-Anstalt von Siemens & Halske, en toutes lettres, et je n'ai trouvé aucune trace du nom entier mentionné dans notre inscription, qui était peut-être plus récent ou limité à un département régional. En tout cas, l'entreprise tenait son nom de celui de ses deux fondateurs, Werner Siemens (Werner von Siemens, à partir de 1888) et Johann Georg Halske. Siemens y jouait le rôle de scientifique et théoricien tandis que Halske s'occupait de la réalisation technique, ce qui s'avérait être une combinaison idéale. Mais en 1867, après une brouille due à l'échec d'une affaire importante, Halske s'est entièrement retiré de l'entreprise, qui est ainsi devenu une affaire familiale des frères Siemens. Aujourd'hui c'est une société anonyme qui compte environ 370 000 employés dans le monde entier et où la famille von Siemens détient encore un important porte-feuille d'actions.
  • La Cementfabrik J. Priebsch (Cimenterie Josef Priebsch), fondée en 1878 à Judendorf, près de Graz, était la cimenterie la plus importante de la Styrie. Elle produisait environ 24 000 tonnes de ciment Portland naturel, ce qui était une grande quantité pour l'époque.
  • Fleche : retour au debut de page

    Notes linguistiques et littéraires

    La langue allemande a évolué. La société également. Notez :

  • Le verbe mitbetheiligen s'écrit maintenant mitbeteiligen.
  • Le substantif Telegraph s'écrit maintenant Telegraf.
  • L'adjectif possessif Ihro ne s'emploie plus que dans la noblesse (et encore).
  • L'expression weise fürsorglich fait vraiment vieillot.
  • Au lieu de Concession on écrit maintenant Konzession.
  • Au lieu de ward on dit maintenant wurde.
  • L'usage excessif du subjonctif fait vieillot et pompeux.
  • Le datif en -e du masculin ne s'emploie plus que dans certaines tournures courantes.
  • Le substantif Cement s'écrit maintenant Zement.
  • Le passage Auf dass dieses Werk die Meister lobe est une citation déguisée de la première strophe du célèbre poème Le chant de la cloche (Das Lied von der Glocke) de Friedrich Schiller, publié en 1799. En voici le texte et ma traduction de fortune :

    Von der Stirne heiß
    rinnen muß der Schweiß,
    soll das Werk den Meister loben;
    doch der Segen kommt von oben.

    Du front très chaud
    doit couler la sueur
    si l'œuvre doit honorer le maître
    – mais la bénédiction vient d'en haut.

    Flèche : vers le début de la page

    Bibliographie

    A l'aide des liens qui suivent, vous pouvez voir ce que le libraire en ligne amazon vous propose au sujet des termes ou livres demandés. Arrivé à la librairie en ligne, vous pouvez vous servir de sa fonction de recherche pour rechercher n'importe quels autres termes, titres, auteurs ou bien numéros ISBN. A aucun moment il n'y a une obligation d'achat.

    Mes suggestions

    Auteur / titre / sujet

    Observations

    Info / achat

    Guide vert Autriche

    Collection de guides touristiques à toute épreuve.

    amazon.ca: plusieurs éditions.

    amazon.co.uk: plusieurs éditions.

    amazon.com: plusieurs éditions.

    amazon.de/at: plusieurs éditions.

    amazon.es: plusieurs éditions.

    amazon.fr: plusieurs éditions.

    amazon.it: plusieurs éditions.

    Styrie / Steiermark / Styria / Stiria

    Tout ce que amazon propose au sujet de la Styrie.

    amazon.ca: divers objets, livres et cartes.

    amazon.com: divers objets, livres et cartes.

    amazon.co.uk: divers objets, livres et cartes.

    amazon.de/at: divers objets, livres et cartes.

    amazon.es: divers objets, livres et cartes.

    amazon.fr: divers objets, livres et cartes.

    amazon.it: divers objets, livres et cartes.

    Graz

    Tout ce que amazon propose au sujet de Graz.

    amazon.ca: divers objets, livres et cartes.

    amazon.com: divers objets, livres et cartes.

    amazon.co.uk: divers objets, livres et cartes.

    amazon.de/at: divers objets, livres et cartes.

    amazon.es: divers objets, livres et cartes.

    amazon.fr: divers objets, livres et cartes.

    amazon.it: divers objets, livres et cartes.

    Flèche : vers le début de la page

    Recherche de littérature

    Profitez du champ de recherche de votre portail amazon préféré ! En général vous avez intérêt à vous servir du portail domicilié dans le même pays que l'adresse de livraison. Mais ce n'est pas une obligation. Vous pouvez utilisez différents critères de recherche (groupe de produit, auteur, titre, ISBN / ASIN). A aucun moment il n'y a une obligation d'achat.

    P o r t a i l   A m a z o n

    amazon.at

    (Surtout pour l'Autriche)

    amazon.ca

    (Surtout pour le Canada)

    amazon.com

    (Surtout pour les Etats-Unis)

    amazon.co.uk

    (Surtout
    pour la Grande-Bretagne)

    amazon.de

    (Surtout
    pour l'Allemagne, le Liechtenstein,
    le Luxembourg et la Suisse)

    amazon.es

    (Surtout
    pour l'Espagne)

    amazon.fr

    (Surtout
    pour la France)

    amazon.it

    (Surtout
    pour l'Italie)

    Fleche : retour au debut de page

    Internet

    Veuillez tenir compte de nos réserves légales en ce qui concerne tout renvoi à Internet.

    Veuillez tenir compte de nos réserves légales en ce qui concerne tout renvoi à Internet.

    Adresse / propriétaire

    Contenu / sujets

    Adresse / propriétaire

    Contenu / sujets

    Graz

    Site officiel de la ville de Graz (en allemand et anglais).

    Graz

    Dans : Wikipedia française

    Article encyclopédique détaillé sur la ville de Graz.

    Plan de ville de Graz

    Dans : maps.google.de

    Plan de ville à affichage variable.

    Mur (rivière)

    Dans : Wikipedia française

    Bref article encyclopédique sur la rivière Mur (Mura, Müra, Möra, selon les langues), qui traverse la ville de Graz.

    Schloßberg

    Dans : Wikipedia française

    Bref article encyclopédique sur la colline du château de Graz.

    François-Joseph Ier d'Autriche

    Dans : Wikipedia française

    Article encyclopédique détaillé sur cet empereur d'Autriche et roi de Hongrie, de Bohème, de Croatie, de Dalmatie, de Slovénie, de Lodomérie et Illyrie, de Jérusalem, etc.

    Ferdinand Portugall

    Dans : Wikipedia allemande

    Bref article encyclopédique sur ce maire important de la ville de Graz.

    Schloßbergbahn (Graz)

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique sur le funiculaire du Schlossberg, à Graz, avec une note biographique sur Ludwig Philipp Schmidt.

    Johann Peter von Reininghaus

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique sur cet industriel et financier qui a joué un rôle important dans la construction du funiculaire du Schlossberg de Graz.

    Brüder Kleinoscheg

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique détaillé sur ces grands producteurs de vin et de mousseux en Styrie.

    Johann Korbuly

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique sur cet ingénieur qui a fait le tracé du funiculaire du Schlossberg de Graz et a dirigé l'ensemble des travaux en tant que chef de chantier.

    Maschinenfabrik Esslingen

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique détaillé sur cette entreprise de construction ferroviaire qui a livré le matériel nécessaire pour le funiculaire du Schlossberg de Graz.

    Österreichisch-Alpine Montangesellschaft

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique sur cette entreprise minière et aciérie qui a collaboré dans la construction de la voie du funiculaire du Schlossberg de Graz.

    Johann Weitzer

    Dans : Wikipedia allemande

    Bref article encyclopédique sur le fondateur de l'entreprise Waggonfabrik Johann Weitzer mentionnée dans l'inscription du funiculaire du Schlossberg de Graz.

    Siemens (entreprise)

    Dans : Wikipedia française

    Article encyclopédique très détaillé sur le groupe Siemens, qui prit naissance en 1847 sous le nom de ses deux fondateurs, Werner Siemens et Johann Georg Halske.

    Siemens

    Dans : Wikipedia allemande

    Article encyclopédique très détaillé sur le groupe Siemens, qui prit naissance en 1847 sous le nom de ses deux fondateurs, Werner Siemens et Johann Georg Halske.

    Priebsch, Josef (1827-1906), Industrieller

    Dans : Österreichisches Biographisches Lexikon 1815–1950

    Article encyclopédique sur le patron fondateur de la plus grande cimenterie de la Styrie au XIXe siècle.

    Le Chant de la cloche (tr. Marmier)

    Dans : fr.wikisource.org

    Traduction française intégrale du Chant de la cloche de Schiller, faite par Xavier Marmier en 1854.

    Das Lied von der Glocke

    Dans : Wikipedia allemande

    Texte intégrale du Chant de la cloche de Schiller, avec diverses explications.

    Pfeil: Flèche : vers le début de la page

    Passer des vacances à Graz ? Excellente idée ! Mais où habiter ?

    Que vous cherchiez un gîte, une chambre, un hôtel ou n'importe quel autre domicile de vacances,
    avec ou sans pension, vous pouvez le trouver à

    BOOKING.COM.

    Fleche : retour au debut de page

    Arrivée en transport en commun

    Pour l'arrivée à Graz, voir Inscriptions de Graz.

    En sortant de la gare de Graz, traversez la place de l'Europe (Europaplatz) pour prendre la Keplerstraße qui débouche sur la droite de la place. Suivez cette rue jusqu'au Lendkai qui croise et traversez le pont de la rivière Mur (Keplerbrücke = pont Kepler). De l'autre côté de la Mur, allez tout droit au premier carrefour mais tournez à droite au deuxième en vous mettant sur le trottoir de gauche du Kaiser-Franz-Josef-Kai (ne vous laissez pas troubler par le fait que la rue qui croise au premier carrefour porte le même nom ; en fait, les deux se rejoignent plus loin). Longez les maisons du pied de la colline du château (Schlossberg) jusqu'à l'entrée du funiculaire.

    Les indications concernant l'arrivée correspondent à nos informations ou même expériences personnelles, mais nous ne pouvons assumer aucune responsabilité pour leur exactitude. Quand vous lisez cette page, les choses peuvent avoir changé dans la réalité.

    Hans-Rudolf Hower 2014

    Flèche : vers le début de la page

    Flèche : vers la page précédente du même niveau

    Questions fréquentes - Webmaster

    Flèche : vers la page suivante du même niveau

    Dernière mise à jour : 02/04/16