Flèche : retour à la page d'accueil Flèche : vers les pages allemandes Flèche : vers le niveau supérieur Pfeil: Sprung zur vorherigen Seite der gleichen Ebene

Bouton : action spéciale oui / non

Protection des données personnelles

Inscriptions d'Innsbruck

L'année héroïque du soulèvement des Tyroliens

Qui sommes-nous ? Contacts Collaboration Plan du site
Inscriptions d'Innsbruck < Inscriptions d'Autriche < Inscriptions < Centres d'intérêt < Bienvenue

A l'entrée de la vieille ville d'Innsbruck, à quelques pas du Petit toit doré (Goldenes Dachl), se trouve une sculpture en fonte portant l'inscription décrite ici.

Photo : sculpture des insurgés tyroliens

La sculpture

Photo : inscription Anno 1809

L'inscription

Photo : sculpture des insurgés tyroliens

La sculpture

Au besoin cliquez sur les photos pour les voir plus grandes.

Fleche : retour au debut de page

Inscription

Texte original (en latin / allemand)

Anno 1809

Traduction

En l'an 1809

Fleche : retour au debut de page

Commentaire

On s'étonnera peut-être que j'aie déclaré ci-dessus que le texte original de l'inscription était en allemand - puisque "anno" (en l'an) est d'origine latine. Mais voilà déjà la solution du mystère : ce mot d'origine latine est devenu en allemand un terme figé, de style plutôt élevé, avec le même sens qu'en latin. C'est le chiffre 1809 qui indique clairement que le sculpteur avait pensé à une inscription en langue allemande. En latin il aurait fallu qu'il écrive "MDCCCIX".

L'année 1809 est l'année héroïque du soulèvement tyrolien contre les troupes napoléoniennes et leurs alliés bavarois. Dès 1805, suite au traité de Presbourg, le Tyrol avait été annexé par la Bavière, mais quatre ans plus tard, après s'être assuré du soutien de l'empereur d'Autriche (trop faible par la suite), Andreas Hofer se met à la tête du soulèvement des Tyroliens contre les occupants. Après la victoire des Tyroliens contre les Bavarois, près de Sterzing, et l'occupation d'Innsbruck, les troupes autrichiennes, elles, se font battre par les troupes françaises. Mais dès le départ de ces troupes appelées ailleurs, la rébellion des Tyroliens prend un nouvel essor. Les Bavarois se font battre dans une des célèbres batailles de la montagne Bergisel, Innsbruck est repris par les Tyroliens, un intendant autrichien arrive pour gouverner la province et l'empereur d'Autriche déclare qu'il n'acceptera jamais une paix réclamant le rattachement du Tyrol à la Bavière. Fin mai 1809, les Tyroliens ont l'impression d'avoir gagné la partie et Andreas Hofer rentre chez lui.

Malheureusement pour les Tyroliens, les choses ont très vite tourné mal : après la victoire des Français contre les troupes impériales autrichiennes, près de Wagram, début juillet, victoire suivie de l'armistice de Znaim, le Tyrol de nouveau annexé par la Bavière est occupé par 40 000 soldats français. Et de nouveau Andreas Hofer reprend la tête de la rébellion tyrolienne au nom de l'empereur d'Autriche. Il bat les troupes du maréchal Lefebvre près de la montagne Bergisel et reprend Innsbruck. Mais c'est la faiblesse des troupes impériales autrichiennes qui fait tout échouer. Le traité de Schönbrunn reprend les termes de l'armistice de Znaim et permet à la Bavière d'annexer le Tyrol une fois de plus. Les insurgés démuni de tout soutien déposent les armes contre une promesse d'amnistie.

A la fin de l'année 1809, les Tyroliens ont tout perdu mais peuvent se dire qu'ils se sont bien battus contre un ennemi plus puissant qu'eux et que la défaite n'était pas due à leur propre faiblesse ni à leur manque de courage. De là l'importance de cette année 1809 pour l'estime que les Tyroliens ont pour eux-mêmes.

Cette année-là n'a pas été tachée par la trahison commise au début de 1810, qui en faisant un martyr du chef charismatique des insurgés, a mis un point final lamentable à cette épopée tyrolienne. Pour plus de détails, voir Andreas Hofer emprisonné à Mantoue.

Fleche : retour au debut de page

Internet

Veuillez tenir compte de nos réserves légales en ce qui concerne tout renvoi à Internet.

Adresse / propriétaire

Contenu / sujets

Andreas Hofer

Dans Wikipedia française

Article retraçant l'histoire du soulèvement des Tyroliens ainsi que le sort d'Andreas Hofer et de sa famille.

Petite erreur : Au lieu de "L'armistice de Znaim, le 12, cédait le Tyrol et la Bavière." il faut lire "L'armistice de Znaim, le 12, cédait le Tyrol à la Bavière.".

Befreiungsdenkmal (Innsbruck)

Dans Wikipedia allemande

Description (en allemand) du monument de la libération, avec photos.

Pfeil: Flèche : vers le début de la page

Passer des vacances à Innsbruck ? Excellente idée ! Mais où habiter ?

Que vous cherchiez un gîte, une chambre, un hôtel ou n'importe quel autre domicile de vacances,
avec ou sans pension, vous pouvez le trouver à

BOOKING.COM.

Fleche : retour au debut de page

Arrivée en transport en commun

Pour l'arrivée à Innsbruck voir Inscriptions d'Innsbruck.

En sortant de la gare d'Innsbruck, prenez la Salurner Straße jusqu'à la Triumphpforte (Arc de Triomphe) où vous tournerez à droite pour prendre la Maria-Theresien-Straße. Continuez tout droit jusqu'au Goldenes Dachl (Petit toit doré). Tournez alors à gauche et vous verrez l'inscription décrite ici, au bout de la petit zone piétonne, sur votre droite.

Les indications concernant les transports en commun correspondent à nos informations ou même expériences personnelles, mais nous ne pouvons assumer aucune responsabilité pour leur exactitude. Quand vous lisez cette page, les choses peuvent avoir changé dans la réalité.

Hans-Rudolf Hower 2007

Flèche : vers le début de la page

Questions fréquentes - Webmaster

Dernière mise à jour : 02/04/16